ERGOTACT : un nouveau jeu vidéo thérapeutique pour les patients post-AVC, à l’épreuve de l’étude clinique

0

Le projet ERGOTACT (ANR-14-CE17-0019), lauréat de l’ANR 2014, a pour objet l’évaluation et la rééducation du membre supérieur, chez les patients post-AVC prenant en compte les stratégies de préhension.

L’AVC résulte d’une perte d’autonomie dans l’ensemble des activités de la vie quotidienne. L’amélioration des capacités de préhension constitue un enjeu majeur de la rééducation post-AVC avec un impact sociétal fort.

Le jeu issu du projet ERGOTACT se joue sur une table interactive avec un objet tangible que le patient tient dans sa main à rééduquer et qui permet de mesurer la préhension.

Le joueur est plongé dans un univers ludique et coloré dans lequel il s’initie au Kung Fu auprès du maître Han. Pour cela, il doit suivre des phases d’entrainement qui consistent à déplacer, glisser, ou faire pivoter l’objet pour atteindre des cibles et ainsi marquer des points. Il doit également faire face à des phases de combats qui consistent à neutraliser des ennemis grâce à des coups appris durant l’entrainement.

Vidéo de démonstration du prototype:

Un objet pour avancer dans le jeu, qui mesure la préhension du patient 

L’objet qu’utilise le joueur pour avancer dans le jeu est doté de capteurs servant à mesurer l’effort. Jusqu’à présent, les données de préhension n’avaient jamais été collectées de façon précise et objective : c’est pourquoi un objet a été spécialement créé par le CEA pour les besoins du projet. Ces données de préhension sont des éléments essentiels dans la rééducation des patients post-AVC pour comprendre l’évolution de la récupération.

Les professionnels de santé à l’initiative de ce projet ont exprimé le besoin de créer un jeu très évolutif et adaptable en fonction des capacités, des résultats et des progrès du patient. C’est pourquoi, le jeu évalue dans un premier temps les capacités du patient afin d’adapter la suite du jeu. Cet ajustement des paramètres se fait de façon automatique mais peut également être modifié manuellement par le thérapeute. Ainsi, plusieurs fonctionnalités du jeu peuvent être ajustées : la zone de travail accessible par le patient, les gestes qu’il peut effectuer ou encore la précision nécessaire à la validation des cibles.

image-jeu-0
Stimuler la motivation des patients

Le jeu sérieux est également construit de façon à améliorer la motivation des patients grâce à un scénario ludique et immersif par l’emploi de feedbacks adaptés. Il comprend également un système de récompenses et de grades qui visent à encourager le patient dans sa progression.

Des partenaires aux compétences très complémentaires

Un consortium d’acteurs a été mis en place pour mener à bien ce projet. Il s’agit pour les aspects scientifiques et cliniques, de l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (PFNT et CIC 1429), pour les aspects techniques et notamment la fabrication de l’objet tangible, du CEA List. Le jeu quant à lui est développé par le Groupe GENIOUS qui apporte son expertise dans la conception d’outils destinés à la rééducation et à l’évaluation de patients dans un environnement ludique (jeux vidéo thérapeutiques).

image-jeu-00

Une fois terminé et validé cliniquement, le jeu sera disponible sur la plateforme en ligne du Groupe GENIOUS www.curapy.com.

Suivez la campagne twitter #ERGOTACT (@GroupeGENIOUS & @SeriousGameBlog) qui vous dévoile peu à peu les personnages du jeu et leur constructions par les illustrateurs et infographistes 3D du Groupe GENIOUS.

Ce projet est financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR)

anr

Clémentine Espinasse

Clémentine Espinasse

Diplômée de Sciences Po et de l'école de commerce Audencia, j'ai longtemps travaillé dans le milieu de la santé publique hospitalière. Aujourd'hui, je suis attachée à montrer le bénéfice patient procuré par les jeux vidéo thérapeutiques.
Clémentine Espinasse

Laisser un commentaire