Happli’CŒUR, l’application pour les patients insuffisants cardiaques

0

Les laboratoires Servier ont mis au point une application pour faciliter le quotidien des patients atteints d’insuffisance cardiaque.

Une maladie qui touche de nombreux patients

L’insuffisance cardiaque touche environ un million de patients en France, dont 160 000 sont hospitalisés tous les ans. Le phénomène ne désemplit pas, puisque chaque année ce sont 120 000 nouveaux cas qui sont enregistrés.

Il y a insuffisance cardiaque quand le coeur ne peut plus effectuer correctement son travail de pompe : il n’assure plus le débit sanguin nécessaire au bon fonctionnement des tissus (pour en savoir plus sur l’insuffisance cardiaque, je vous invite à consulter la page dédiée sur Doctissimo).

Accompagner les patients dans la maladie

Pour accompagner les patients insuffisants cardiaques à se prendre un peu plus en main et faciliter leur vie au quotidien, les laboratoires Servier proposent l’application mobile Happli’CŒUR, imaginée et mise au point en collaboration avec une équipe internationale de cardiologues.

happlicoeur

Happli’CŒUR propose différentes fonctionnalités pour permettre au patient de mieux connaître sa maladie, de la gérer au quotidien et de suivre son insuffisance cardiaque :

  • Conseils quotidiens : des conseils pratiques pour améliorer ses connaissances de l’insuffisance cardiaque et savoir comment la gérer au quotidien (régime alimentaire, exercices et adhésion au traitement).
  • Tableau de bord et résultats :  relevé régulier des valeurs des paramètres essentiels de suivi de l’insuffisance cardiaque comme le poids, la pression artérielle ou encore la fréquence cardiaque, et évaluation de la qualité de vie au quotidien.
  • Traitements :  un service de rappel journalier pour prendre ses traitements avec activation de notification.

L’application est disponible sur l’App Store et le Google Play.

Clément Kolodziejczak
Me suivre

Clément Kolodziejczak

Passionné par les jeux vidéo, la communication et les tendances liées aux médias et aux nouvelles technologies, je m'intéresse à l'apport des serious games dans les stratégies d'entreprise et le domaine de la santé.
Clément Kolodziejczak
Me suivre

Laisser un commentaire