L ‘Art-thérapie pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ?

2

Aujourd’hui nous sortons un peu des sentiers du serious game pour parler des bienfaits de l’art-thérapie sur les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, avec Caroline Germain, art-thérapeute sur Montpellier.

« Louis, Huguette, Marguerite et quelques autres sont assis autour d’une table : ils créent. Les couleurs et les formes recouvrent les feuilles, chacun est concentré sur son travail.

Ensuite chaque participant se met à parler, de son œuvre, de celle des autres, de ce que l’on a souhaité représenter, « extérioriser », « symboliser » avec le matériel artistique mis à disposition. Au travers des créations, les souvenirs « remontent », les émotions fusent, les rires sont parfois au rendez-vous. Les liens se créent à partir de cette intimité partagée dans un cadre rassurant. Marguerite a représenté toute sa famille à côté d’une maison, elle revisite à travers son dessin ses souvenirs de vie familiale « lorsque les enfants étaient petits, lorsque les enfants ne s’étaient pas encore éloignés… ». Elle raconte alors son sentiment de solitude face à la maladie, ses appréhensions…Le groupe l’écoute, « contient » son discours ; Louis prononce quelques paroles de soutien.

Nathalie, la fille d’une participante de cet atelier d’art-thérapie nous dit plus tard :

« Depuis que ma mère participe aux ateliers, elle a changé du tout au tout. Elle est moins déprimée, plus souriante, plus participative. Elle s’est remise à lire les journaux, et communique plus avec nous. Elle était un peu réticente au début pour venir, mais maintenant elle ne manquerait son atelier pour rien au monde ! »

L’art-thérapie utilise la création artistique comme outil pour faciliter l’expression et la résolution de conflits émotionnels et psychologiques. Les études réalisées sur les effets de la participation aux ateliers d’art-thérapie pour les malades d’Alzheimer restent peu nombreuses. Néanmoins elles s’accordent toutes pour conclure à une amélioration de l’état dépressif chez les participants. On note également une diminution de l’anxiété, une amélioration de l’attention, de la socialisation, de la communication verbale et de l’état psychique en général.

Créer implique de faire des choix, de se confronter à de nouveaux matériaux, d’explorer, de faire des erreurs…Cette expérience va à l’encontre de la passivité et du replis sur soi, elle encourage le maintien et la restauration de l’autonomie. L’espace sécurisant de l’atelier permet à l’individu de devenir acteur, d’affirmer son identité révélée par la trace, les échanges et les relations dans le groupe, le regard actif de l’autre…A travers le plaisir de la création, l’atelier incite l’individu à se remettre en action, à se plonger dans un intérêt qui l’absorbe, à sortir de l’apathie et de l’enfermement. Le plaisir ressenti réactive la pensée du sujet âgé, sa motricité, ses relations sociales et ses projections dans l’avenir. S’exprimer dans un cadre contenant calme les angoisses tout en redonnant de la signification à un quotidien devenu confus et oppressant. »

Pour tout renseignement sur les groupes d’art-thérapie destinés aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, vous pouvez laisser un message sur le site www.art-therapie.pro ou contacter Caroline Germain au 0673301862.

Lucie Bertholier

Lucie Bertholier

Diplomée en gestion de l’Information et de la Connaissance, spécialiste de la pédagogie numérique, elle maîtrise la conception et la création de ressources multimédia : serious games, e-learning, FOAD.
Lucie Bertholier