La Journée Mondiale de la Santé consacrée aux maladies vectorielles

0

Chaque année, l’Organisation Mondiale de la Santé met en place une campagne de sensibilisation pour informer sur une maladie précise, variant d’une année à l’autre. Cette action est menée dans le cadre de la journée mondiale de la santé, qui a lieu le 7 avril.

Les maladies à transmission vectorielle

Cette année, cette journée est consacrée aux maladies vectorielles. Ces pathologies sont transmises par des petits organismes comme les moustiques, les mouches, les punaises, les tiques ou les mollusques d’eau. Ces insectes transportent les maladies, contaminant des environnements ou des personnes. Une des plus connues et des plus mortelles est le paludisme. Mais il en existe beaucoup d’autres comme la dengue, la filariose lymphatique, le chikungunya, l’encéphalite japonaise, la fièvre jaune, l’onchocercose, les leishmanioses, la trypanosomiase, la maladie de Chagas…

infographie_santé

Les principales maladies à transmission vectorielle sont à découvrir sur le site de l’Organisation Mondiale de la Santé, que je vous invite à visiter en cliquant ici.

Informer grâce aux serious games

Nous vous proposons de re(découvrir) les serious games de sensibilisation au paludisme que nous avons déjà évoqués sur Sante-Digitale.fr et Serious-Game.fr.

Le premier jeu est sorti en 2008 et s’inscrivait dans le cadre d’une grande campagne de communication de l’ONU, qui a créé pour l’occasion la Journée Mondiale du Paludisme. Si le jeu n’est aujourd’hui plus disponible, le site web de la campagne intitulée Nothing But Nets est toujours en ligne. Vous pouvez consulter l’article sur notre blog Serious-Game.fr.

Le deuxième jeu traitant du paludisme se nomme The Moskies. Destiné aux plus jeunes, il s’agit d’un serious game amusant et éducatif qui propose un concept innovant de micro-financement participatif dans le cadre de la lutte contre le paludisme en Haïti. Pour en savoir plus sur le jeu, c’est par ici.

Enfin, le dernier article date du mois de février et présentait un serious game à l’ambiance angoissante qui montrait aux joueurs l’horreur du paludisme. Développé par la Fondation contre le Paludisme, ce jeu de sensibilisation s’appelle Nightmare : Malaria.

Ces serious games sont importants, car ils permettent de sensibiliser le grand public à des maladies responsables de plusieurs centaines de milliers de morts dans le monde représentent 17% de la charge mondiale estimée des maladies infectieuses.

Clément Kolodziejczak
Me suivre

Clément Kolodziejczak

Passionné par les jeux vidéo, la communication et les tendances liées aux médias et aux nouvelles technologies, je m'intéresse à l'apport des serious games dans les stratégies d'entreprise et le domaine de la santé.
Clément Kolodziejczak
Me suivre

Laisser un commentaire