La rééducation des patients post-AVC par les jeux thérapeutiques abordée lors de la Journée Mondiale des AVC 2014

4

La Journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux (AVC) qui se tient chaque année le 29 octobre est l’occasion pour l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière – ICM – de faire le point sur les projets et les avancées de la recherche.

Des chiffres inquiétants

On recense actuellement plus de 15 millions d’AVC par an au niveau mondial, dont 25% sont mortels et plus de 30% laissent de graves séquelles. Les conséquences sont en général une invalidité permanente, rendant les victimes dépendantes et bouleversant le quotidien de la famille et des proches. Les accidents vasculaires cérébraux sont dont un véritable problème de santé publique.

Via la Journée Mondiale des AVC, l’ICM montre que ce phénomène est au cœur de ses préoccupations. Ses différents chercheurs tentent de comprendre le processus neurologique de plasticité cérébrale mis en place au niveau du cerveau en réponse à un AVC et travaillent plus particulièrement sur la récupération post-AVC. C’est précisément dans ce contexte qu’intervient Voracy Fish, un jeu thérapeutique de rééducation fonctionnelle des membres supérieurs pour les victimes d’AVC.

Voracy585

Rééduquer les patients grâce aux jeux vidéo

Marie-Laure Welter, neurologue praticien hospitalier, coordinatrice du LabCom BRAIN e-NOVATION à l’ICM, responsable de l’activité de stimulation cérébrale profonde au sein du Département de Neurologie et co-responsable de la plateforme “Marche/Équilibre/Posture/Mouvement/TMS et neuronavigation chez l’homme” à l’ICM, évoque Voracy Fish :

“Avec pour volonté la mise en place d’un partenariat entre l’ICM et le Groupe GENIOUS, entreprise qui fabrique des jeux vidéo, le laboratoire commun BRAIN e-NOVATION a pour objectif de créer des “serious games” – jeux thérapeutique – visant à rééduquer et à réhabiliter les patients qui souffrent de maladies neurologiques ou psychiatriques. » Le jeu thérapeutique “Voracy Fish” a été créé à l’attention des patients victimes d’AVC, pour leur permettre de rééduquer leurs membres supérieurs. Il peut se jouer à domicile ou en milieu institutionnel, seul ou avec des membres de sa famille ou encore en réseau contre des joueurs du monde entier.

L’idée de BRAIN e-NOVATION est d’inscrire ces jeux – qui se veulent complémentaires de la rééducation auprès des praticiens (thérapeutes ou kinésithérapeutes) – dans des essais cliniques afin d’évaluer et de montrer l’efficacité et l’intérêt de ce type de traitement et d’outil, que ce soit pour l’AVC avec Voracy Fish ou pour d’autres types de pathologies.

Source : http://icm-institute.org/actualites/journee-mondiale-des-avc-2014

Clément Kolodziejczak
Me suivre

Clément Kolodziejczak

Passionné par les jeux vidéo, la communication et les tendances liées aux médias et aux nouvelles technologies, je m'intéresse à l'apport des serious games dans les stratégies d'entreprise et le domaine de la santé.
Clément Kolodziejczak
Me suivre

4 commentaires

  1. C’est, je trouve, une excellente initiative et cela permet surtout de sortir des soins « normaux » et « ennuyeux » si je peux me permettre cet adjectif. En tout cas merci pour l’information, je ne savais pas que des jeux vidéos existaient pour rééduquer les patients suite à un AVC.

  2. Pingback: La rééducation des patients post-...

  3. Pingback: {QS} Les Jeux Vidéos sont-ils mauvais pour la santé ? | extra tube

  4. Pingback: {QS} Les Jeux Vidéos sont-ils mauvais pour la santé ? – extra tube

Laisser un commentaire