Le Professeur Philippe Robert du CHU de Nice nous parle de l’apport des jeux vidéo dans la e-santé

7

Philippe ROBERT, coordonnateur du Centre Mémoire de Ressources et de Recherche (CMRR) du CHU de Nice, travaille avec le Groupe GENIOUS sur le Serious Game X-TORP.

La phase d’expérimentation clinique de ce jeu vidéo thérapeutique de bataille navale a débuté. Philippe Robert nous en dit plus sur ce jeu et sur les Serious Games Santé.

Quels sont les points forts du Jeu X-TORP ?

Il s’agit d’un jeu de bataille navale multijoueurs qui allie activité cognitive et motrice. Il est donc très complet, et permet non seulement de mesurer l’évolution de la maladie d’Alzheimer, mais aussi de stimuler les capacités cognitives, favoriser l’activité physique des patients et enfin de maintenir le lien social.

Quelles sont les réactions des patients face au jeu ?

Les patients sont intéressés, contents, en particulier les hommes. En effet, une des caractéristiques de ce jeu est de s’adresser plus à la population masculine que féminine. Je crois qu’il est important que ce jeu puisse être utilisé dans les séances de stimulation. Il doit aussi permettre de favoriser l’interaction entre le patient et le thérapeute.

Selon vous, vers quelle évolution tend le secteur de la e-santé ?

La e-santé permet d’évoluer dans 2 grands domaines : l’évaluation (l’auto-évaluation du patient, l’évaluation par les cliniciens et professionnels de santé) et tout ce qui est la stimulation (entraînement, rééducation, apprentissage de comportement).

Image4

Est-ce qu’à terme il sera possible de mesurer l’évolution de la maladie d’Alzheimer et d’en diminuer/repousser les effets à domicile grâce aux jeux vidéo ?

Les jeux vidéo ne guériront jamais la maladie d’Alzheimer. Par contre, ils peuvent avoir un impact important en améliorant l’autonomie dans certaines activités de vie quotidienne et en même temps en améliorant la qualité de vie.

Quel est le rôle du thérapeute dans les programmes e-santé ?

Il a un rôle fondamental : celui de présenter la e-santé comme le partenaire de l’évaluation et de la rééducation. Il est l’interface nécessaire pour rendre cet outil utile au moment des séances de rééducation, mais aussi à domicile quand le patient est seul avec les instruments de e-santé.

Les jeux vidéo thérapeutiques sont donc une évolution logique des programmes d’évaluation et de rééducation « classiques ». Ils permettent aux patients/joueurs de s’investir davantage, mais aussi de profiter de programmes ludiques et motivants pour les accompagner dans l’évolution de leur pathologie.

Pour en savoir plus sur le projet X-TORP, c’est par ici.

Clément Kolodziejczak
Me suivre

Clément Kolodziejczak

Chargé de Marketing et Communication chez Groupe GENIOUS
Passionné par les jeux vidéo, la communication et les tendances liées aux médias et aux nouvelles technologies, je m'intéresse à l'apport des serious games dans les stratégies d'entreprise et le domaine de la santé.
Clément Kolodziejczak
Me suivre

7 commentaires

  1. Pingback: Le Professeur Philippe Robert nous parle de l'a...

  2. Bonjour Clément et merci pour cette interview.

    L’article parle d’une tendance plutôt masculine. Peut-être y aurait-il un moyen d’intéresser plus largement la gent féminine avec une autre thématique de jeu que la bataille navale ? Mais peut-être aussi que cela n’est pas techniquement envisageable à l’heure actuelle ?

  3. Pingback: Commentaires sur Le Professeur Philippe Robert ...

  4. Clément Kolodziejczak on

    Bonjour Nicolas,

    Merci pour votre commentaire, et veuillez m’excuser pour le temps de réponse. Il est vrai que ce serious game est davantage pensé pour un public masculin (bien que la population féminine joue de plus en plus à des jeux « masculins », cela s’est notamment vérifié dans les jeux grand public).
    Néanmoins, l’équipe du Professeur Philippe Robert et le département R&D du Groupe GENIOUS travaillent actuellement sur un jeu qui sera aussi bien adapté à un public masculin qu’à un public féminin (du point de vue du scénario et de l’ambiance générale). Ce nouveau serious game santé s’inscrit toujours dans le cadre du projet AZ@GAME (je vous invite d’ailleurs à consulter le site http://www.azagame.fr), dont X-TORP fait également partie !

  5. Pingback: Le Professeur Philippe Robert nous parle de l'a...

  6. Pingback: Le meilleur du digital santé – Mars 2014 | Buzz e-sante, un autre regard sur le web santé

  7. Pingback: Le Professeur Philippe Robert nous parle de l'a...

Laisser un commentaire