Le smartphone, un médecin de poche

2

On nous avait promis il y a quelques années que le téléphone portable remplacerait l’ordinateur. En revanche, personne ne nous avait préparés à ce qu’il remplace notre médecin.

Bien évidemment, il n’est pas encore possible de se faire faire une attestation d’aptitude au sport, ou encore un certificat médical invitant à prendre quelques jours de repos (ce serait trop beau). Mais ce n’est pas pour ça qu’il ne faut pas prendre le temps de lire ce qui va suivre.

Une application qui va vous en mettre plein la vue

The Peek Vision est une application développée par des membres de l’International Centre for Eye Health, et qui permet de réaliser un diagnostic oculaire ! Bien entendu, si réaliser vous-même votre propre diagnostic oculaire ne vous servira pas à grand-chose dans la vie courante (si vous êtes un ophtalmologiste et que vous lisez ces lignes, ne tenez pas compte cette de phrase), cette application est surtout à destination des médecins itinérants.

L’idée de développer The Peek Vision est venue du fait que beaucoup de nos appareils du quotidien ont trouvé leur substitut dans le smartphone, et qu’il serait intéressant de remplacer les équipements médicaux coûteux par une simple application. Celle-ci utilise donc la caméra et la lampe de poche du téléphone afin de vérifier comment les yeux réagissent aux stimuli, et permet d’effectuer un examen complet de la vue : cataracte, myopie et d’autres affections oculaires peuvent ainsi être détectées.

Joindre l’utile à l’indispensable

Les données liées aux patients ainsi que leur géolocalisation sont répertoriées, ce qui permet d’avoir des études statistiques précises sur les troubles oculaires identifiés en fonction des régions. Déjà testée au Kenya et en Antarctique, l’application fait l’objet d’une ultime phase de tests pour s’assurer qu’elle est assez précise pour des fins médicales.

L’Organisation Mondiale de la Santé affirme qu’aujourd’hui, 285 millions de personnes dans le monde souffrent de déficiences visuelles diverses, dont 80% seraient évitables ou curables. Autant dire que cette application tombe à Peek !

Clément Kolodziejczak
Me suivre

Clément Kolodziejczak

Passionné par les jeux vidéo, la communication et les tendances liées aux médias et aux nouvelles technologies, je m'intéresse à l'apport des serious games dans les stratégies d'entreprise et le domaine de la santé.
Clément Kolodziejczak
Me suivre

2 commentaires

  1. Pingback: Le smartphone, un médecin de poche | San...

Laisser un commentaire