Les Serious Games santé vers la prescription d’applications ?

Courant février de cette année, nous découvrions dans la presse anglaise et canadienne que le département de la santé britannique avait l’intention de demander aux médecins d’encourager la prescription d’applications pour éviter la surcharge des consultations.

La logique du département de la santé du Royaume Uni est de faire économiser « des millions de livres » au National Health Service (NHS) et leurs mesures et projections permettent d’envisager que 25 % des personnes qui consulteraient ces applications se rendraient moins fréquemment chez le médecin que les autres.

En France, l’édifiante dernière étude de l’UFC-QUE CHOISIR sur les déserts médicaux nous apprend que le fossé d’exclusion sanitaire se creuse entre les régions. Les raisons citées sont par exemple l’isolement géographique aux soins ou l’augmentation des dépassements d’honoraires (qui ont doublé en 20 ans !).

Vers les nouvelles solutions…

Les solutions innovantes pour lutter contre ce phénomène commencent à émerger. Par exemple le groupe MONDIAL Assistance lance « un service d’aide à l’automédication » en recrutant une équipe de 23 médecins pluridisciplinaires chargé de faire du conseil en ligne et de l’assistance téléphonique.

Les Serious Games santé font aussi partie de la solution. Il s’agit bien d’une alternative et d’un service innovant pour contrer ces exclusions.

Voici un bel exemple, que je vous laisse découvrir avec ce nouveau film traitant de la rééducation à domicile de patients hémiplégiques.

Pour jouer, il n’y rien de particulier sur les technologies ou l’équipement, il n’y a qu’un ordinateur familial et une Kinect (encore et toujours la Kinect !). Nous voyons un patient entièrement absorbé par le jeu et qui se rééduque chez lui, avec sa famille, en prenant du plaisir.

Un patient en rééducation avec des sourires aux lèvres, cela n’est pas si fréquent.

Pierre Foulon

Diplomé en Gestion de l’Information & des Connaissances, il évolue dans les technologies numériques d’enseignement, l’ingénierie des connaissances, la conception/réalisation/production de Serious Games, les environnements virtuels pédagogiques. Il dirige GENIOUS Interactive, filiale WEB/R&D du Groupe GENIOUS et co-dirige BRAIN e-NOVATION, 1er laboratoire commun de recherche en e-santé, lauréat de l'ANR LabCom 2013.