Un serious-game utilise le neurofeedback pour traiter les troubles de concentration

0

Dans le cadre du projet OpenViBE2, Clarté a mis au point un prototype de serious game utilisant le neurofeedback destiné aux enfants atteints du trouble du déficit de l’attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH).

Le TDAH se caractérise par des problèmes de concentration, accompagné ou non d’une hyperactivité ou d’impulsivité. Le jeu utilise un casque muni d’électrodes ainsi qu’un appareil électronique pour assurer l’interfaçage avec l’ordinateur. Le logiciel open-source issu du projet OpenViBE permet de gérer l’acquisition des données EEG et d’en assurer le traitement logique.

Le jeu plonge l’enfant dans une classe virtuelle dont les paramètres sont contrôlés par le thérapeute.

Comme indiqué dans la publication, « dans l’un des scénarios, l’enfant TDAH est invité à suivre, sur un écran virtuel dans la classe, une vidéo instructive dont la qualité (flou d’image et niveau sonore) est directement dépendante du signal physiologique mesuré. Ainsi, si l’enfant souhaite continuer à regarder cette vidéo dans de bonnes conditions, il doit maintenir son activité cérébrale dans les conditions indiquées par le thérapeute.

Au cours de ces phases d’entraînement, le thérapeute est en mesure de tester la stabilité de l’attention du patient en déclenchant depuis un écran de visualisation des événements virtuels perturbateurs tels que les aboiements d’un chien, le passage d’un camion dans la rue, etc. Cette plateforme logicielle intègre aussi une méthode de mesure continue de l’attention, développée par l’INSERM, qui permet de suivre les progrès réalisés par les enfants au cours de plusieurs séances d’entraînement. »

Source : Interstices.info

Rafik Goulamhoussen

Rafik Goulamhoussen

Ingénieur étude et développement chez GENIOUS Interactive, passionné de nouvelles technologies liées au serious game, il s’intéresse notamment aux solutions développées sur mobiles et tablettes.
Rafik Goulamhoussen

Laisser un commentaire