Une application pour vivre dans la peau des patients atteints de maladies inflammatoires de l’intestin

0

Takeda, la plus grande entreprise pharmaceutique japonaise, s’est lancé un défi de taille : faire comprendre ce que vivent les personnes atteintes de Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI). Avec l’application mobile du projet « In Their Shoes », il est possible de s’immerger dans leurs quotidiens.

Faire connaître les symptômes de ces maladies qui affectent la qualité de vie des personnes concernées

Les Maladies inflammatoires chroniques des intestins (MICI) touchent 250 000 personnes en France, avec un pic d’apparition de la maladie entre 18 et 35 ans. La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse causent des lésions aux muqueuses de l’appareil digestif en provoquant l’apparition d’une inflammation, de plaies et de saignements, et une fibrose.
Ces maladies présentent des symptômes imprévisibles et souvent très inconfortables dans la vie quotidienne.

Pour ces personnes, la vie quotidienne s’organise autour de la maladie, et c’est ce que l’application souhaite mettre en lumière. Il y a le « handicap invisible » qui force les personnes à courir aux toilettes dans un temps imparti, à respecter un régime alimentaire drastique ou encore à subir les conséquences professionnelles avec, par exemple, un employeur peu compréhensif en cas de refus de voyage d’affaires.

Une expérience déployée auprès d’équipes médicales et de gastro entérologie afin de mieux appréhender les besoins des patients grâce au numérique

Pendant 2 jours et 1 nuit, les participants sont équipés d’une application mobile et reçoivent, à l’improviste, des missions écrites et des appels quotidiens afin de rendre l’expérience totalement immersive.
Grâce à des messages « pushs » et ces appels, les défis que rencontrent les malades sont envoyés aux participants tout au long de la journée. Un avatar permet de refléter l’état émotionnel du patient et d’exprimer ce qu’il ressent en fonction du symptôme présenté.

En France, les équipes des services de gastro-entérologie des CHU de Toulouse, de Nice et de Nancy, en charge des MICI, ont participé à cette initiative afin de mieux comprendre les effets indésirables que vive les personnes, après des années d’expérience aux côtés des patients.

Plus d’infos sur le site : www.takeda.com 

Clémentine Espinasse

Clémentine Espinasse

Diplômée de Sciences Po et de l'école de commerce Audencia, j'ai longtemps travaillé dans le milieu de la santé publique hospitalière. Aujourd'hui, je suis attachée à montrer le bénéfice patient procuré par les jeux vidéo thérapeutiques.
Clémentine Espinasse

Laisser un commentaire